vendredi 8 octobre 2010

Reprendre en douceur...



J'avais pensé concocter cette semaine un édifiant petit article sur "la reprise en douceur et la patience récompensée" ou quelque chose dans le genre... Cela tombait fort bien d'ailleurs puisque je me proposais de sortir d'une hibernation précoce, suite aux injonctions pressantes de mes dix doigts qui commençaient à se fatiguer de ce jeûne imposé.

Se remettre à grimper, après une pause ou une blessure, moins simple qu'il n'y paraît finalement... J'en ai encore fait l'expérience hier.

Céüse à l'automne, c'est magnifique! La forêt éclate en bouquets colorés. Un festin pour les yeux. Ni une, ni deux, le sac est bouclé et un p'tit tour à la Grande Face s'impose.
Ah, la Grande Face!
C'est un voyage! C'est partir sur une nouvelle falaise, c'est découvrir sous un angle nouveau, un panorama qu'on croyait déjà connaître par coeur...

Je m'étais promis, juré "croix de bois, croix de fer, si je mens"... Bref, m'étais imposée, en montant tranquillement sur le sentier, de ne pas dépasser le 7a durant la journée.
J'avais prévu de m'étirer en arrivant au pied de la falaise, de prendre mon temps, de suivre à a lettre un échauffement par paliers des plus rigoureux.

C'était sans compter sur les nouvelles voies de Jean-Yves, un de nos infatigable créateurs de perles qui ont tôt fait de me faire oublier toutes mes belles résolutions...

Une belle ligne toute neuve, en particulier si elle n'est pas encore cotée, rien de plus attirant à mes yeux! Le rocher neuf qui croustille un peu, l'absence (tellement rare de nos jours) de disgracieux tiquets, le sentiment de découvrir après l'ouvreur des méthodes et des prises, tout ça me fait me fait baver d'avance et je ne peux résister au plaisir d'y mettre les doigts...

Forcément, le lendemain, le réveil est moins drôle: la nette impression d'avoir trop forcé avec un corps qui n'était pas encore prêt et qui n'est plus tout jeune non plus. Bref, courbatures bien méritées et séance chez l'osthéo.

Mon conseil au final: recommencer avoir d'avoir vraiment faim!
Et tout en douceur, cela va de soi...