mardi 15 février 2011

Grimper, y'a que ça de vrai !

Avec Bruno, au pied du "Syndrôme du bas alpin", une nouvelle ligne à Céüse


J'ai enfin repris régulièrement la grimpe depuis la mi-janvier. Que c'est bon!
J'ai toujours une épaule et un coude qui font mal mais le moral est au plus bas lorsque je ne grimpe pas. Conclusion, lorsqu'on est blessé, sauf cas de force majeure, continuer doucement à grimper, bouger, s'émerveiller est le meilleur remède qui soit, pour moi en tout cas.
Et faire des choses nouvelles aussi!


Merci à Bruno Clément, le fameux Graou, qui nous a offert ce week-end un nouveau bijou de 65 mètres, autour de 7c, à gauche de la cascade. Du neuf à Céüse, c'est exaltant ! 
Graou, c'est une des mes idoles de la grimpe. C'est lui qui a découvert et commencé à ouvrir à Saint Léger du Ventoux, aujoud'hui, l'un des spots les plus fréquantés du Sud-Est et depuis qu'il vit dans le Verdon, il n'a pas cessé d'ouvrir, de grimper, le plus souvent seul avec son grigri. Il faut des visionnaires, des sacrés personnages comme Graou pour faire avancer l'activité.
Si le Verdon retrouve une nouvelle jeunesse, c'est en grande partie grâce à lui.
Je ne dis pas qu'il soit le meilleur coach du monde mais en matière d'enthousiasme y'a pas mieux !
Après m'avoir dit "l'échauffement, c'est la mort de l'homme", point de vue que je ne partage mais alors pas du tout, j'ai quand même fait après lui, une balade à froid avec mon nouveau grigri (dément!) dans cette nouvelle voie qui va vite devenir une classique et le lendemain, Arnaud montait à son tour et c'était la croix pour nous nous trois, encore une fois à froid!
Les mains de Bruno, c'est quelque chose. Enormes et crevassées à force d'équiper, de nettoyer, de grimper. Et quand tu le vois ruser, s'étendre et bondir pour éviter les petites prises, qu'il appelle des "Céüseries", tu ne songes plus à te plaindre. Y'a "brouté" et "brouté"... Ca fait relativiser...

Ce week-end signait également le retour de Sylvain Millet. Blessé depuis un moment lui aussi, il a oeuvré pour la communauté et s'est offert dimanche, assuré par Thibault, la première d'une de ses nouvelles voies à gauche de Face de Rat, autour de 8a. Un beau combat et surtout un grand plaisir de le voir à nouveau grogner et se pousser loin dans ses retranchements comme il en avait l'habitude. Le "Panda" était le plus heureux du monde ce jour là!

Un beau week-end qui tire aujourd'hui sa révérence sur un joli rideau de neige...