dimanche 22 décembre 2013

J'ai demandé la lune au rocher

Merci à Bertrand Delapierre de nous avoir suivis, Arnaud et moi, sur ce projet entre grimpe et poésie. Cela se passe en Corse, dans les belles Aiguilles de Bavella...

21 commentaires:

  1. Superbe vidéo, bel éloge de la dalle et des mots. Ernst Junger sur la table, ça me rappelle qu' Orage d'acier, Approches, drogues et ivresses, Le traité du rebelle font partis des lectures qui m'ont marquées. Hervé

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Hervé ! Tu me donnes des idées de lecture car je suis loin d'avoir lu tout Jünger :) J'en ai profité pour visiter ton site et j'espère avoir l'occasion de grimper ce printemps dans une de tes belles voies… Bonne suite et joyeuses fêtes !

      Supprimer
  2. très beau petit film, rempli de douceur et de vérités. Enfin une vidéo de grimpe qui a un sens autre que celui de montrer ses perfs et/ou de flatter et/ou d'entretenir son ego,...
    Aussi, bravo pour ton écriture. Ecrire de la poésie et la dire est un exercice risqué, ou bon nombre tombent dans l'emphase. Tu as su transmettre tes émotions de grimpeuse sensible à la grande Nature avec justesse.
    Romain

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Romain pour ton petit mot qui me touche beaucoup ! C'est vrai que la poésie est aussi un exercice de funambule, comme l'escalade :)
      Bonne grimpe à toi et dans l'immédiat, joyeuses fêtes !

      Supprimer
  3. Quel délice cette vidéo ! Ce moment de présence amicale dans une escalade idéale, à la fois spirituelle et (il faut quand même le dire) de très haut niveau de grimpe, est un vrai bonheur ! la sensation d'avoir croisé des amis, et partagé avec eux la proximité des rochers, et de la nature avec un grand N !J'ai eu un sentiment similaire avec votre video du Maroc, mais celle-ci me semble encore plus pure - sans doute parce que l'on entend cette voix poétique juste et douce. Bravo à tous les deux qui grimpiez et au cinéaste qui a su saisir cet instant d'excellence.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un grand merci également pour votre très sympathique message que je vais partager avec Bertrand Delapierre, le réalisateur et Fred Ripert qui a lui réalisé "Autour de Babel", et sans lesquels nous ne pourrions pas partager ces instants vécus en paroi.
      Je suis très heureuse en tout cas que le film résonne en vous :)
      Je vous souhaite un bel hiver et mes meilleurs voeux pour cette nouvelle année !

      Supprimer
  4. Stéphanie,
    Pour m'être perdu à punta Lunarda et être descendu face à cette voie. Alors même que j'aurais du perdre la vie à Bavella. Il me serait facile de dire combien cette vidéo m'a emporté, transporté et pourquoi pas téléporté sur ces falaises lisses de l'île de beauté.
    Pourtant, si je goute habituellement la poésie avec délice et les mots joliement usités avec plaisir. Je me permets, non sans beaucoup de modestie, de vous dire combien au final cela donne à votre histoire un coté faussement faux assez étrange.
    D'ailleurs vous n'en n'êtes pas dupe vous même. L'emphase de la création de la prise de pied avec au final la vérité annoncée "damned une prise de pied !!!".
    Aurait-il fallu un petit retour au source avec Arnaud nous racontant la naissance de cette voie ? Aurait-il fallu nous plonger plus dans la difficulté...?
    La critique est aisée quand l'art est difficile. Cependant, il me semble évident au moins que la diction eut été de bon ton d'être offerte à une tierce personne. Que voulez-vous, un film sur vous, de vous et raconté encore et toujours par vous c'est un rien trop...
    Pourtant, c'est avec un plaisir indiscible que je retrouvais la "dalle granitique". Et que je partage ho combien cette sensation qui veut que l'on ne grimpe, non, on ne fait que croire que l'on s'élève, on y croit si fort que l'on finit par adhérer avec emerveillement et que cette magie sans cesse renouvellée nous emmène au sommet de cette planète étrange. J'adhère donc je suis...
    Et puis quand même Stéphanie !!! Ou est donc la souffrance, ou est donc l'acharnement, le cheminement ? Rien que la marche d'approche supporterait facilement une avalanche choses vulgaires !!
    Ou sont donc les "bordel", les "putains de crougnes", les "nom de Dieu que j'ai mal aux pieds" ?
    Non vraiment Stéphanie un peu de piment Corse, d'impolitesses et un peu moins de poésie je vous en prie...parce que je vous le dis, moi quand je vois ça, quand j'écoute ça, je me dis...."putain mais c'est quand qu'on y va la faire cette voie ?"
    8a+,8a+ .... tu parles d'une poésie pffff
    Eric

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. Merci Éric pour ton message et ta franchise :)
      A travers ce film, j'ai souhaité partager ma vision d'une escalade idéale, qui peut sembler s'affranchir des contingences terrestre. Bien entendu, c'est un regard personnel et je comprends tout à fait qu'on puisse ne pas y être sensible.
      En enchaînant cette voie, j'ai ressenti plus qu'auparavant ce sentiment d'harmonie avec soi, le rocher et la nature environnante. Peut être que le style de la dalle où la force du mentale a plus d'importance que celle du physique se prête bien à cela.
      Je pense que chacun a vécu ces instants de grâce en grimpant. Ils sont rares et c'est ce qui les rend précieux. Pour ma part, ce sont bien ces moments où le temps semble se dilater qui me donnent inlassablement envie de grimper.
      Ce n'est pas je crois une question de niveau. Un jeune mutant pourra les vivre dans du 9, d'autres dans du 5.
      Quant aux piments corses que tu me suggères, ils n'ont jamais été à mon goût et je dois dire que j'assume fort bien mon manque de grossièreté :) Question de tempérament ou de manière d'être au monde sans doute...
      Bonne grimpe à toi et mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année,
      Bien amicalement,
      Stéphanie.

      Supprimer
  5. Magnifique! Superbe!
    MERCI...
    Caroline

    RépondreSupprimer
  6. Ia ora na Steph, je trouve que ce genre de video fait beaucoup de bien dans un monde de la grimpe qui tourne trop souvent autour de la perf', de la "voie mutante" ou du culte de la voie engagée. La vie est ainsi faite de petits (et très grands) bonheurs qu'il s'agisse d'escalade, d'un beau voyage, d'une belle rencontre... ou d'un vol en parapente ;)
    Mauruuru pour ce partage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton petit mot Colin et bon vent à ta petite famille pour cette nouvelle année qui commence visiblement en beauté !

      Supprimer
  7. Merci Stéphanie de coucher des mots si doux si justes sur ce que l'escalade apporte lorsque l'on peut en saisir son essence quelle soit spirituelle ou juste cette présence au monde....
    C'est un pur moment de poésie et de bonheur...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Sophie pour ton message qui fait bien chaud au cœur...

      Supprimer
  8. Bonjour Stéphanie,
    Merci pour ce film de toute beauté (sur cette île, c'était prédestiné..). Belles images, beau texte et belle varappe. Bravo. Et belle musique, justement ça été un plaisir de découvrir "General Union". Par contre puis je vous demander un indice pour Roman Generation et Olive Musique, s'il vous plaît ? Merci et encore bravo pour cette réalisation.
    Dominique ( de Genève)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Dominique ! C'est Bertrand qui a fait les choix musicaux et je ne peux malheureusement pas te répondre. Par contre, tu peux lui demander plus de précisions sur le sujet en lui écrivant un petit message sur le lien Youtube du film.
      Bonne suite !

      Supprimer
  9. Bravo, c'est splendide ! A voir et revoir, à partager sans retenue. Merci.
    Chaque post, film et livre offrent des moments sensibles et apaisés pour le spectateur-grimpeur ; "j'ai demandé la Lune au rocher" n'y déroge pas, poème émouvant qui sonne juste. Au plaisir de découvrir les prochains poèmes !

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour Stéphanie,

    bravo pour cette belle vidéo, poétique et sereine, qui fait tellement de bien. Cette approche de l'escalade et du yoga m'intéresse énormément, Stira et Sukha à appliquer dans la vie comme en falaise, c'est la clé.
    Vos stages m'intéressent beaucoup, mais je vais prendre le temps de progresser encore un peu !
    En vous souhaitant le meilleur à tous les deux, peut-être à un de ces jours,

    Delphine

    RépondreSupprimer
  11. Merci Delphine pour ton chaleureux petit mot ! Je te souhaite à mon tour beaucoup de joie et d'épanouissement en escalade et j'espère avoir le plaisir de te rencontrer peut-être un jour :)

    RépondreSupprimer
  12. J'ai adoré ce joli film qui est un véritable hymne à l'escalade... Cela fait plaisir de rencontrer des grimpeurs, d'autant plus très forts, qui considèrent cette discipline comme faisant partie d'un tout, "le monde de vie" qu'évoquait Patrick Edlinger, et non comme une simple activité sportive, purement gymnique.
    http://www.capleymar.com/blog/blogs.php?lng=fr
    Bien amicalement

    RépondreSupprimer